Le Moulin de Gouaix, chambre d'hôte en seine et marne

La chambre d’hôte du Meunier

chmeunier

 Chambre d’hôtes spacieuse et cosy

Située au deuxième étage du Moulin avec vue sur la cour intérieure fleurie.

Cette chambre est composée d’un lit double (180 x 200 cm), deux fauteuils, un bureau avec connexion internet par WIFI, une armoire,

Un coin détente avec plateau de bienvenue (bouilloire pour infusion, thé, café, chocolat …), petit frigidaire dont les boissons vous sont offertes.

Si vous le souhaitez, vous pouvez (sur simple demande lors de votre réservation), prendre votre petit-déjeuner en tête à tête avec vue lointaine sur la campagne environnante.

chmeunier2 chmeunier1 chmeunier3 chmeunier4

 

 

Comme dans un spa …

L’espace douche surplombant la rivière de « La Voulzie », vous invite à la détente :
- douche à jets,
- lavabo double-vasques,
- W.C privatif.

Une coiffeuse et toutes les petites attentions (sèche-cheveux, peignoirs, produits d’invités …) sont à votre disposition pour contribuer à votre bien-être et votre détente.

sdbmeun

Un peu d’histoire …

Passez la porte, les tons modernes et chic (gris/blanc) s’intègrent harmonieusement dans les vestiges du passé.

Vous retrouverez à travers divers détails la vie du Moulin au XIXème siècle (photo de groupe datant de 1910-1920, vieux appareils photos ayant appartenu à mon papa, ours en peluche de notre enfance) mais également de l’activité industrielle (aspirateur à « particules », vis sans fin, divers renforts dans la salle de bains …)

J’ai nommé cette chambre « la chambre de Meunier » car c’est la seule chambre dotée d’une « machine démontrant l’activité industrielle » des lieux.
Cette machine, qui sépare la chambre de la salle d’eau, est un genre « d’aspirateur » qui permettait d’aspirer les particules de blé ou de son qu’il y avait dans l’atmosphère.
Le long du mur séparant la chambre de la salle d’eau, vous pouvez voir (suspendu au plafond) une grande « vis sans fin » qui continue sur le palier pour finir dans le salon de la Suite de la « Voulzie ». Vous distinguez à différents endroits des « goulottes » qui raccordaient les tamis se trouvant à l’étage au dessus (et donc au troisième étage) vers la vis sans fin. Il existait à l’étage au-dessus trois paires de tamis, la vis sans fin permettait de transporter la farine d’un tamis à l’autre pour tamiser la farine de plus en plus fin.

Lire la suite du cheminement d’un grain de blé pour devenir « farine ».


Réserver en ligne

 

 Tarifs de la chambre du « Meunier » :

Le petit-déjeuner est inclus dans le tarif.

85 € pour 1 personne (en semaine uniquement) ;

160 € pour 2 personnes